thumbnail_IMG_7024


FORMATION EN LIGNE GRATUITE:


ACCOMPAGNEMENT SPIRITUEL CHRÉTIEN À LA NAISSANCE ET À LA PARENTALITÉ : ENTRE FOI ET PHYSIOLOGIE:

HTTPS://OPEN.CREA-LEARNING.COM/MOD_TURBOLEAD/MOD/CREALEARNING/READER.PHP?N=MTC2NJYMNJU1MDU%3D&FBCLID=IWAR2QE2QWN4F7PNY3D6XVERMEGKNFDTEVAXS6K7TKTCJVG-XQ7UGSXOSXGHI

Formation Heureux Évènement Cliquer sur le lien pour visionner le flyer avec QR code


L'accompagnement spirituel offre un accueil serein de son enfant. (Genèse 2, 24)

Quelques pistes de réflexion notamment suite à la lecture:

- du livre de Carine Amorin & Rachel Miquel Dufour : 
Ma grossesse avec Dieu: préparation et méditations au fil des mois, Editions Chazon

-
du livre d'Éline Landon: Préparation à la naissance: 9 mois avec Dieu , Editions Artège

"Nos souffrances sont faites en grande partie de révolte, d'un défaut de souplesse et d'abandon."
Citation tirée d' un chartreux: amour et silence, 1951, éd. du Seuil
 
Jean 15,5

"
Un enfant qui naît est tout d'abord le miracle d'une vie unique qui commence. Devenir parent, c'est connaître l'amour inconditionnel et s'approcher un peu plus du divin. " O. de Fournas

Et si nous avions la foi que nous allons vivre une naissance surnaturelle, une naissance où tout se déroule selon la volonté de Dieu?

Conception:


- Lors du mariage, le couple s'engage mutuellement et avec Dieu. Si la prière est importante en couple pour ce don de l'autre, elle l'est, également, avant la conception d'un enfant. Prier pour la famille de chaque membre du couple peut aussi guérir des blessures.


- L'Église donne la responsabilité à chaque membre du couple, dans une vision chrétienne de l'amour, de maîtriser leur procréation au service de l'amour et pour grandir dans l'amour. Pour se faire, elle encourage la symptothermie (méthode de contraception naturelle).


- Confier à Dieu notre désir d'enfant et demander à notre Dame de la délivrance qu'elle intercède en notre faveur pour qu'un mystère sacré de vie germe en nous. La prière d’intercession est puissante. Pendant l'attente, prier dans un endroit calme en allumant une bougie par exemple. (Samuel 1, 7-18: Anne -> Samuel, Luc I, 5-25: Élisabeth -> Jean Baptiste, Genèse 18, 1-19: Sarah -> Isaac)


- L'irréversibilité peut être terrifiante mais "l
'avortement n'est jamais la réponse que cherchent les femmes et les familles." Pape François ou de l'importance de se souvenir de cette affirmation en cas de grossesse surprise ou de handicap. "Aucun être humain ne peut être incompatible avec la vie."(ibid) Dieu nous aime et va nous aider à aimer notre enfant. Lui l’aime déjà. (Is 43, 4). Le Seigneur nous confie un enfant car Il croit que nous sommes capables d'en prendre soin. Prier le Seigneur afin qu'll guérisse en chaque parent ce qui doit l'être.

- L'amour de Dieu comme l'amour pour son enfant est inconditionnel. Il ouvre au mariage, à porter du fruit, à la fécondité et à la vie. Jésus dit: "Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie." (Jean 14,6). Il est la vie, la source de toute vie reçue par grâce.


Grossesse :
" C'est toi qui as formé mes reins, Qui m'as tissé dans le sein de ma mère." Psaume 139, 13

- Placer sa grossesse, depuis la conception de son enfant, sous le regard de Dieu, qui est la base de tout en sachant que la vie est précieuse dès le commencement, dès la Création, que cette nouvelle vie est un don, un miracle, une grâce, une bénédiction de Dieu. Remercier le Créateur pour cette grâce de porter un enfant en l'accueillant entièrement, Le louer avec un grand "OUI" pour ce don de la vie sacré. Choisir de placer notre bébé sous la protection de Dieu. L'accueillir comme un don et le confier à la Source de ce don. Dieu porte bébé comme sa mère le porte. C'est un engagement mutuel, une alliance entre le couple, le bébé et Dieu.


- Au moment de la découverte d'une grossesse, des sentiments ambigus peuvent surgir, entre joie et crainte, comme pour Marie lors de  l'Annonciation. Durant ce temps d'attente, Marie, notre Mère, a choisi de faire confiance (Luc I 26-38). Comme elle, lâchons prise en faisant confiance à Dieu qui nous aime. (Is, 43, 1 et 5)


- La Visitation : St-Jean Baptiste dans le ventre d'Élisabeth est déjà capable de rencontrer Dieu comme Jésus dans le sein de Marie (Luc I, 43-44). C'est une rencontre d'ordre divin. La mère Élisabeth et son bébé Jean le Baptiste sont ceux qui vont reconnaître en premier Jésus. Durant la Visitation, Marie est la doula d'Élisabeth. (
Magnificat, Cantique de Marie, Luc I, 46-56)

- Couvrir notre grossesse de l'empreinte de Dieu. Il nous confie une vie. Il prend soin de nous et de notre bébé, comme un Père prend soin de ses enfants. Il nous aime. (Is 43, 4). Nous sommes entre Ses mains. Se souvenir que c'est une grâce que de pouvoir se reposer dans le creux de la main de Dieu. Demander à Dieu Qu'Il nous parle de notre enfant. Prier pour notre bébé, bénir notre enfant et notre conjoint quotidiennement,(Luc 1, 42). Parler de Jésus à notre enfant, lui dire qu'Il l'aime. Lire la Bible à notre bébé.  Attendre et accueillir notre bébé en priant pour lui, en fonction de sa phase de développement et en le bénissant.


- Nouvelle parentalité: l'arrivée d'un enfant bouleverse la vie de couple. Le mari, la femme devienne un père et une mère en plus d'être un époux et une épouse. Oser partager ses inquiétudes et se tourner vers la confiance en Dieu. Dieu ne punit pas, Il ne juge pas. Il est là, près de nous pour écouter nos doutes et nos peurs contrairement à notre enfant qui devrait être protégé de nos émotions négatives.  Demander à Dieu: "
comment traverser une difficulté?" et non "pourquoi devons-nous vivre cette épreuve ? Nous pouvons parler à Dieu et Lui confier nos peurs et nos peines, Le prier pour qu'Il nous donne Sa paix. (Luc I,38), pour qu'Il nous accorde Son amour et Son soutien. Que tout soit fait selon Sa volonté et non la nôtre. 

- Les parents sont co-créateurs avec Dieu le Père de cet enfant. Dieu prouve, également, sa confiance en confiant ce(s) bébé(s) à ces/ses parents. Dieu nous multiplie. Accueillir un bébé comme si on accueillait Dieu lui-même. (Mt, 18,5)


- Le rôle de la femme est de porter ses enfants et de les mettre au monde. Le rôle de l'homme est de protéger sa femme et ses enfants. Être père en suivant le modèle du Père.  Le soin du couple doit, cependant, rester la priorité afin de pouvoir veiller sur ses enfants. (Cantique des  Cantiques)


- Tranquillité, plénitude, paix, repos, confiance, abandon (Ésaïe, 30, 15). Être dans l'"Être, dans l'intériorité, dans la paix divine, dans la prière, plutôt que dans le "Faire".


- La grossesse est un état de grâce où on peut rendre grâce. C'est une période privilégiée pour nous permettre de nous rapprocher de Dieu et de notre bébé en se rappelant que le Seigneur veille sur notre enfant.

Premier trimestre 

- Permet de de revisiter le passé, les blessures non cicatrisées (sorte de psychothérapie accélérée (peurs, angoisses, nausées?)

- À partir de la 5ème SA, le coeur de bébé bat. Selon la Bible, dès que le sang entre en circulation, l'âme de l'enfant naît. (Lévitique 17, 11).


- Jésus est mort sur la Croix pour nous sauver. Il est donc possible de placer toutes les difficultés (nausées, craintes etc) sous le nom de Jésus. Louer Dieu pour la vie qu'Il est entrain de façonner dans le merveilleux corps de la femme qu'Il a lui-même conçu. (Psaume 139, 1-18) & (Is 45, 9-13).


- Comme Jésus qui a reçu le Saint-Esprit dans le ventre de Marie, votre bébé peut Le recevoir dans votre ventre.


- Le Saint-Esprit peut nous aider à communiquer, à être en lien avec notre bébé qui commence à bouger.


Deuxième trimestre :

-La future mère est plus dans l'ici et maintenant. Oublis plus fréquents.

- Se reposer régulièrement en se rappelant que le repos appartient aux commandements de Dieu. (Juges 13 : le nom "Manoa" (futur père de Samson) signifie "état de repos".


- Demander à Dieu quels sont Ses projets pour notre bébé. Prier pour que notre enfant serve Dieu.


- Prier le Saint-Esprit afin qu'Il nous révèle se sexe et le prénom de notre bébé * et quels parrain et marraine lui choisir lors de son baptême.


- Prier permet aussi au futur papa de se rapprocher de leur bébé.


Troisième trimestre :


- Le couple commence à se concentrer sur l'avenir, sur la préparation à la venue au monde de leur bébé.


- Se préparer sereinement à la naissance dans la prière et dans la connaissance de la physiologie.


Naissance :
" Ne crains rien, car je suis avec toi; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu; Je te fortifie, Je viens à ton secours, Je te soutiens de ma droite triomphante." (Esaïe 41, 10)

- Pour vivre et célébrer la naissance, la placer sous le regard de Dieu. À l'origine, Dieu ne voulait pas qu'une femme souffre pendant l'enfantement. Le fait d'enfanter dans la douleur (Genèse 3,16), lié, peut-être, au dragon rouge (Apoc, 12, 2) suggère, selon Michel Odent dans sa préface au livre de Ruth Ehrhardt: Les besoins essentiels d'une femme qui accouche, "une association entre la consommation du fruit de l'arbre de la connaissance (traduire: en sachant trop ou ayant développé un puissant néocortex) et les difficultés de la naissance humaine." Ce fléau a été brisé dans le Nom de Jésus notre Sauveur (Galates 3.13) et ce depuis Sa naissance puisque "Marie trouva une stratégie pour surmonter ce handicap humain : avec humilité elle accoucha auprès des mammifères non-humains, dans une étable."(ibid). La crèche est, en effet, un lieu imparfait, un lieu où tout n'est pas maîtrisé, un lieu où nous lâchons prise.

- Invoquer La Vierge Noire dite de la Délivrance afin qu'elle intercède pour nous et pour notre bébé auprès de Dieu de la conception à la naissance.


- Le Seigneur a bien créé chaque femme en lui donnant la pleine capacité d'enfanter son bébé. Dieu opère lors de l'enfantement. (Psaume 71, 5-8). Donner la vie, c'est une alliance avec le Dieu de vie dans laquelle la mère et le bébé sont interconnectés avec le Seigneur qui les porte. Ne pas avoir peur et s'abandonner. Nous ne sommes pas seules. Confiance!

"Si tu traverses les eaux, je serai avec toi; Et les fleuves, ils ne te submergeront point; Si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, Et la flamme ne t'embrasera pas." (Esaïe 43, 2)

(Is 66, 9), (Is 43, 2-3), (Mat 8, 23-27), (Luc 2,10) & (2 CO 12, 10).


- S'entourer d'icônes, de musique de louange pour être connectés à Dieu.


- Respirer : à chaque inspiration: accueillir l'action et la présence de Dieu en soi (dans le verbe "inspirer", il y a l'idée de s'emplir de l'Esprit Saint), à chaque expiration, diriger tout son être vers Dieu.


- Pendant chaque contraction, la maman peut prier un verset biblique connu (pour ne pas sortit de sa bulle) comme une oraison, peut-être en s'aidant d'un chapelet. Par exemple : "Que tout m'advienne selon Ta volonté Seigneur." Le papa, lui, peut demander à Dieu : "Seigneur, que veux-tu que je fasse?"


- La délivrance comme un prémices de celle promise dans la vie éternelle. (Rm 8, 18-27).

Post-partum :

- Rendre grâce à Dieu pour notre enfant. Le remercier pour ce don que représente cette nouvelle vie. Bénir notre enfant ainsi que notre conjoint (Genèse 1, 27) Prier pour notre enfant dès sa naissance. Le confier à Dieu afin qu'Il lui donne amour, sagesse et miséricorde (< "utérus"="" en="">


- Souhaiter la bienvenue à son enfant. Confiance, bonding entre maman et bébé en abandon avec le Père qui prend soin de Son peuple. (Psaume 130, 2) & (Is 66, 7-14)


- L'allaitement fait partie du plan du Seigneur pour nourrir un bébé tant au niveau nutritionnel qu'au niveau émotionnel (lien maman-bébé). On peut donc prier Dieu pour avoir une bonne lactation. (Psaume 131.2) Dieu nous nourrit comme la mère nourrit son bébé. Prier la Vierge Notre Dame du Lait qui se trouve dans la grotte du Lait à Béthléem.


- Se rappeler du sacrifice du Christ dans les moments plus difficiles. (Baby blues) (Is 66, 14). Le don de soi en tant que mère qui a partagé son corps et qui nourrit son enfant se situe dans Ses pas. Suivre les pas de Jésus en essayant d'être un bon parent. (Mathieu 18.5)


Parentalité:


- Dieu utilise nos enfants pour nous transformer de l'intérieur, pour nous sanctifier. Dieu nous parle à travers nos grossesses et nos enfants sont un moyen de guérison et de pardon. Prier Dieu pour transmettre de bonnes valeurs à nos enfants. Prier en famille avec nos enfants.


- Dieu nous confie nos enfants. Il est un Père et une Mère pour nous. Demandons-lui donc, pour eux et pour nous-mêmes, Son aide, Sa stratégie, Sa patience, Son amour inconditionnel, Sa fermeté, Sa bienveillance, Sa paix et Son repos. (1 S 1, 21-28) S'occuper d'un enfant comme Dieu s'occupe de nous, les bénir. Parler du Sauveur à nos enfants, prier avec eux, leur lire la Bible.

 
Prière à l'Esprit Saint pour le choix du prénom de Bébé:

Donne-nous la grâce de choisir dans la paix et la joie le prénom de notre bébé. Toi qui connais notre enfant mieux que nous-mêmes, inspire-nous un prénom qui lui corresponde.
 
Souffle dans notre prière et dans notre vie quotidienne! Que nous puissions tomber d'accord et nous réjouir de notre trouvaille, et que notre enfant soit heureux de porter ce prénom toute sa vie.
 
Soit béni, Seigneur, de nous appeler chacun par notre nom.
 
Merci pour le saint patron (la sainte patronne) qui veillera sur notre enfant du haut des cieux. Qu'il (elle) puisse l'accompagner jusqu'à toi et lui donner envie d'être saint(e)!
 
Amen
 
Source: Nalzaro, Adeline, 2020: Méditations au fil de ma grossesse, éd. Mame







i285697114418536236._szw1280h1280_.jpg